La Corde de Guitare

Une guitare produit des sons à l’aide de cordes sous tension. Ces dernières vibrent à une fréquence, c’est-à-dire à une hauteur spécifique. Donc lorsque nous ressentons de bonnes vibrations en écoutant par exemple une chanson à la radio ou à la télévision, c’est sûrement grâce à l’ingénieuse méthode de production des cordes. Quelles sont les différentes marques de cordes de guitare ? Comment sont-elles fabriquées et montées ? Quels sont les différents matériaux utilisés lors de leur fabrication ? Ci-dessous se trouvent les réponses à toutes ces questions. Il est important de préciser que les cordes sont les principaux atouts sonores d’une guitare.

1. Quelques marques de cordes de guitare

D’addario : la marquée a été fondée en 1973 par un groupe américain du même nom. Elle est spécialisée dans la fabrication d’accessoires d’instruments musicaux et son savoir-faire est vieux de 400 ans. L’usine de fabrication se trouve à Farmingdale (New-York) et elle produit plus de 800 000 cordes par jour.

La Bella : c’est une marque italienne qui a la particularité de produire des instruments haut de gamme. Elle a été créée en 1914 par les frères Mari (Olinto et Emilio). Grâce à un procédé de vapeur-sous-vide, les cordes des guitares électriques de la marque sont 5 fois plus résistantes que les autres types de cordes.

Knobloch : c’est une marque allemande dont les instruments sont fabriqués en Espagne. Elle a construit sa réputation avec une large gamme de cordes en carbone (ces dernières produisent des sons très aigus).

Aquila : c’est une marque italienne dotée d’une expérience de plus de 200 ans.

Savarez : fondée en France en 1770, la marque a à ses débuts commercialisé des cordes en boyaux (filées ou nues). Dès 1880, elle a commencé à utiliser de nouveaux matériaux tels que le bronze, l’acier, le nylon et le laiton. Ses cordes sont fabriquées avec une perfection et une justesse optimales.

Royal Classics : avec son logo « RC », c’est une marque espagnole qui possède une identité spéciale. Elle fabrique des guitares très esthétiques (elles sont en plaqué argent) et adaptées aux grands évènements musicaux.

Philippe Bosset : avec son célèbre slogan « Quand l’art de voyager vous touche, laissez-vous aller au rythme des notes », c’est une marque française créée en 1947. Elle commercialise des cordes haut de gamme et celles-ci produisent une large variété de sons.

2. Quel est le procédé de fabrication des cordes de guitare ?

• La production commence avec un câble central en acier qui est examiné au zoom par un microscope stéréoscopique. Ce dernier agrandit 100 fois l’image afin de détecter d’éventuels défauts dans le câble ;
• On mesure le diamètre du câble à l’aide d’un micromètre numérique. Une machine va par la suite tester la résistance du câble en l’étirant jusqu’à ce qu’il casse : ce processus permet de définir la capacité du câble à fonctionner sous tension. Ensuite, un ordinateur va mesurer la distance et la pression que le câble peut supporter avant sa rupture afin de déterminer sa tension maximale ;
• On fait subir un test de torsion au câble. Pour cela, on l’enroule autour d’un crochet et on fait tourner ce dernier à grande vitesse jusqu’à ce que le câble se casse : ce test permet de vérifier à la fois la solidité et l’élasticité du câble ;
• Deux récipients remplis d’embouts sphériques sont placés au-dessus d’une machine. Des pistons vont sélectionner certains embouts et les rejeter dans un seau placé sous la machine. Un mécanisme va ensuite enfiler les embouts sur une aiguille ;
• Le câble central est entrainé par un rouleau dans un guide de serrage qui l’aligne avec les embouts ;
• L’aiguille tourne et enroule le câble autour d’un embout ;
• Le câble et l’embout sont accrochés à un enrouleur ;
• Le câble d’entourage est enroulé autour du câble central ;
• Un mécanisme sur rail guide l’entourage sur toute la longueur du câble central : cela permet d’assurer l’homogénéité de la procédure ;
• Des détecteurs contrôlés par ordinateur mesurent la vitesse d’enroulage du câble, ainsi que sa tension. L’enrouleur va appliquer la tension adéquate pendant l’opération ;
• Les cordes sont liées comme des bottes de paille, chaque botte contenant 144 câbles ;
• Au final, les cordes sont prêtes à émettre de bonnes vibrations.

Le procédé de fabrication peut être visionné ci dessous :

 

3. Quels sont les matériaux utilisés pour fabriquer les cordes de guitare ?

L’acier inoxydable : ce matériau compose la majorité des cordes de guitare. Bien qu’il soit très fragile, il permet d’obtenir des sons clairs et brillants. De plus, il garantit une bonne conductivité, des aigus précis et une puissance aux cordes.

Le nickel : il est généralement mélangé avec de l’acier car il n’est pas assez résistant. Les sons obtenus sont mats et « chauds ». Ils sont néanmoins dépourvus de brillance et sont moins précis que ceux des cordes en acier inoxydable.

Le nylon : il est principalement utilisé pour les cordes des guitares classiques. Les sons produits sont très brillants.

Le phosphore : le fait de l’utiliser en grande quantité pour la fabrication des cordes permet d’améliorer la qualité des sons.

Le bronze : il permet d’obtenir des sons « métalliques », amples et équilibrés. Il compose les cordes des guitares électro-acoustiques et folks.

L’acier et la soie : les sonorités obtenues sont à la fois douces et chaudes, le rendu harmonieux est agréable. Les cordes ne requièrent pas beaucoup de tension et font moins mal aux doigts, elles sont donc très prisées par les débutants, mais aussi par les joueurs de finger picking.

Le cuivre : il permet d’obtenir des sons avec des basses de bonne qualité.

4. Comment monter les cordes d’une guitare classique ?

Ci-dessous sont listées les différentes étapes nécessaires au montage d’une guitare classique :

• Les cordes des guitares classiques ont tendance à glisser, raison pour laquelle il est conseillé de faire une petite boule à l’une de leurs extrémités. Pour cela, il faut les faire passer dans une flamme ;
• on insère la corde dans le chevalet de manière à ce que la boule se retrouve à l’arrière de celui-ci ;
• on fait passer la boule sous la corde pour former une boucle ;
• on fait 4 vrilles autour de la corde (cela permet d’éviter d’éventuels glissements) ;
• on maintient la boule derrière le chevalet et on tend la corde afin de bien la serrer ;
• au niveau de la tête, on insère la corde dans le trou qui traverse le rouleau ; puis on la fait ressortir par l’arrière et on la fait revenir au-dessus de la tête ;
• on croise le bout de la corde et on le fait passer sous le chevalet ;
• on maintient tendu le bout de la corde et on tourne la mécanique jusqu’à ce que la vrille se bloque ;
• on lâche le bout de la corde et on tourne de nouveau la mécanique jusqu’à obtenir la tension désirée.

La méthode de montage est expliquée dans cette vidéo.

5. Comment monter les cordes d’une guitare folk ?

Il est recommandé de commencer par les cordes des notes graves, puis de finir par celles des notes aigues. Le procédé est le suivant :

• on tord légèrement l’extrémité de la corde 6 et on l’enfonce dans la cheville afin que la boule se retrouve sous la table ;
• on remet en place la cheville et on tire sur la corde ;
• on monte toutes les cordes au niveau du chevalet ; par la suite, on va procéder au montage sur les mécaniques ;
• on insère chaque corde dans la mécanique qui lui correspond et on tourne cette dernière jusqu’à ce qu’elle fasse un angle de 45 degrés ;
• une fois la corde mise en place, on la plie dans le sens inverse des aiguilles d’une montre ;
• on tire légèrement la corde et on tourne la mécanique à l’aide de la manivelle jusqu’à ce que la corde soit bien tendue ;
• on stabilise la corde et on vérifie que les chevilles ne se relèvent pas.

La méthode de montage est expliquée dans les 2 vidéos ci dessous.