Actualités

Appendre le solfège, langage des musiciens

A bien des égards la musique peut être considérée comme un langage universel. En effet, deux musiciens venant de coins totalement opposés du monde peuvent se comprendre instantanément et jouer ensemble alors qu’ils ne parlent pas la même langue. Comment est-ce possible ? La réponse est simple. Grâce à leur compréhension de la théorie musicale, que l’on appelle plus couramment le solfège.

Apprendre les bases du solfège est absolument nécessaire pour communiquer avec d’autres musiciens. Que vous soyez en train d’écrire une chanson, envisagiez de jouer en concert, ou soyez juste en train de taper un boeuf à la maison, il est nécessaire de pouvoir parler de ce que vous êtes en train de jouer et d’être compris par vos partenaires de jeu.

Mais alors me direz vous, doit-on tout apprendre pour pouvoir s’amuser, composer des chansons, ou jouer des boeufs endiablés? Absolument pas. Des connaissances même basiques peuvent vous permettre de comprendre et parler musique avec d’autres musiciens. Prenons l’exemple d’un boeuf de guitare avec deux guitaristes. L’un donne la tonalité et commence à jouer un rythme, l’autre improvise dans la tonalité donnée par son partenaire. Pour pouvoir improviser, j’ai besoin simplement de connaitre l’accord de base que joue l’autre musicien ; disons Do, et de connaitre ma gamme de Do pour pouvoir improviser une mélodie sur le riff que joue mon partenaire. Intéressons nous à présent aux notions de base de la théorie musicale.

Notes, gammes, accords et intervalles

Si l’on comparait la musique à un alphabet, alors les douze notes-Do Do# Ré Ré# Mi Fa Fa# Sol Sol# La La# Si-en seraient les lettres, qui correspondent chacune à un son pour n’importe quel instrument. Ces douze notes peuvent être arrangées à l’infini et toute la musique occidentale composée depuis des millénaires est basée sur elles. Elles peuvent être arrangées d’une façon particulière pour créer ce que l’on appelle une gamme, qui est un arrangement linéaire de notes jouées dans un certain ordre. Par exemple la gamme de Do Majeur, qui est la première que l’on apprend en général, comprend les notes suivantes : Do-Ré-Mi-Fa-Sol-La-Si. Si la chanson que vous commencez à apprendre commence par un accord de Do Majeur, alors la gamme que vous devrez jouer si vous voulez composer une mélodie sur ce morceau, sera la gamme de Do Majeur. Si vous commencez juste la musique, je vous conseille d’accorder une importance toute particulière à l’étude des gammes, car elles sont un élément extrêmement important de la théorie musicale, et surtout, si vous connaissez vos gammes, vous aurez beaucoup plus de facilité à communiquer avec d’autres musiciens.

Les intervalles représentent quant à eux l’espace entre deux notes, que ce soit entre Si et Do (une seconde), ou entre Sol# et Mi bémol. Chaque intervalle à son propre nom, et l’étude des intervalles est très utile pour apprendre les harmonies. Les morceaux de blues par exemple ont très souvent une harmonie en I III V.

Si les notes peuvent êtres comparées aux lettres de l’alphabet, alors les accords peuvent êtres assimilés à des mots. Un accord comprend certaines notes d’une gamme qui vont être combinés pour produire un son. Par exemple Do+Mi+Sol = Accord de Do Majeur ou Mi+Si+Sol = Accord de Mi mineur. Etudier les accords est également très important car ce sont eux qui donnent à un morceau sa structure, son organisation et sa forme. Ils font sonner un morceau d’une certaine façon. Etant avant tout un guitariste lead, j’ai moi même du passer de longues heures à apprendre les différents accords, et je vous recommande d’en faire de même, car sans eux, point de beaux solos.

Apprendre le rythme

Lorsque vous lisez une partition, chaque note ou accord aura une longueur prédéterminée. Le rythme représente donc le placement des notes et des silences au sein d’un morceau. Si vous vous lancez dans l’apprentissage d’un instrument et notamment la guitare, apprendre le rythme est aussi important qu’apprendre vos gammes ou accords, et peut être fait de façon ludique. Prenez par exemple une gamme de Do, mettez un métronome à 80 battements par minute (BPM), et jouez d’abord la gamme en faisant des noires, puis des croches (1/2 temps), et enfin des doubles croches. Vous améliorerez à la fois votre technique de main gauche et vos compétences rythmiques.

Afin de rendre la musique plus facilement compréhensible, les notes et silences sont disposés dans des mesures. La mesure la plus courante est la mesure binaire de 4/4 que nous allons ici utiliser pour illustrer notre propos, et qui devra vous servir de base dans votre apprentissage, surtout si vous souhaitez jouer du blues ou du rock.

Une mesure de 4/4 comprend quatre temps, deux temps forts (1 et 3), et deux temps faibles (2 et 4). Sur la partition un temps est représenté par une noire. Quatre noires forment une mesure. Une blanche correspond à deux noires, une ronde à quatre noires.

La noire peut également être divisée en des temps plus courts. Ainsi une croche représente une demi noire, et une double croche un quart de noire. Vous serez également confronté aux notes pointées. Lorsque une note est pointée, il faut ajouter la moitié de la note. Donc si vous voyez une noire pointée, cela correspond donc à 1 temps+1demi temps, une blanche pointée correspondra à trois temps et ainsi de suite. Si vous êtes guitariste, connaître ces éléments de base de la lecture d’une partition pourra vous permettre de déchiffrer à peu près n’importe quel morceau pour peu que vous puissiez vous en procurer la tablature (qui vous indiquera ou placer vos doigts sur le manche)

En conclusion, même si l’apprentissage de la théorie musicale peut sembler ennuyeux au premier abord, il est pour moi nécessaire d’apprendre au moins les bases pour pouvoir s’exprimer pleinement avec son instrument.

Appendre le solfège, langage des musiciens
4.3 (86.67%) 3 votes