Quel microphone choisir pour instrument de musique ?

Si vous êtes musicien(ne), vous avez sans doute de plus hautes ambitions que simplement vous entraîner chez vous et jouer vos chansons préférées devant vos proches et votre cercle familial. Je me souviens quand j’ai débuté, je rêvais déjà d’entrer en studio pour enregistrer des disques, et de jouer en concert devant des centaines de personnes. Je voulais naturellement faire la même chose que les stars qui m’ont donné envie de démarrer !

C’est en commençant à acheter mon matériel de musique (instruments, table de mixage, micro chant, amplificateur…) que je découvrais l’importance du choix des microphones. Sans ces fameux micros, point de sonorisation dans un concert, et pas de prise de son lors d’un enregistrement. A priori, pour résoudre ce problème, il suffit de se doter d’un micro par instrument à repiquer, et c’est parti !

Seulement voilà : ce que je ne savais pas, c’est qu’il existe plusieurs types de microphones, et que certains seront beaucoup plus efficaces que d’autres selon ce qu’on souhaite repiquer. Comme on n’utilise pas une guitare acoustique de la même manière qu’une électrique, eh bien dites-vous qu’avec avec les micros, c’est pareil ! Selon qu’on souhaite enregistrer en studio, sonoriser un live, capter une voix, une trompette, un orchestre, une batterie… tous les micros ne s’en sortiront pas du tout de la même manière, et l’usage des mauvais candidats peut vite tourner au casse-tête lors du mixage.

C’est parti pour un petit tour d’horizon avant de réussir vos premières prises !

 

Ma sélection de micros dynamiques pour instruments (micro de scène)

Les premiers micros que j’ai pu voir dans ma jeunesse de musicien sont ceux qui ont servi à sonoriser mes premiers concerts. À côté des emblématiques micros chant presqu’aussi visibles que les chanteurs eux-mêmes, il faut prêter attention aux autres micros installés sur le plateau d’une scène de spectacle. Présents pour capter le son de la guitare acoustique, des cuivres, de la batterie et des percussions, les microphones dynamiques ont des caractéristiques taillées pour la scène :

  • Ils peuvent encaisser des volumes sonores importants. C’est une vertu précieuse lorsqu’on souhaite sonoriser une trompette ou une batterie sans que le son ne sature !
  • Ils sont directionnels. Pratique pour sonoriser un instrument précis et éviter que le voisin soit capté par la même occasion. Cela sauve également des fameux larsens, ces bruits parasites puissants qui surviennent lorsqu’un microphone croise l’axe de diffusion d’un haut-parleur.
  • Ils sont ultra-solides. Les sonorisateurs savent qu’ils peuvent avoir confiance en leur endurance. Un artiste fait tomber son microphone par mégarde ? Aucun problème, ce dernier en aura vu d’autres et tiendra encore sur des centaines de concerts.

Shure SM57 : classique et indémodable

Les micros dynamiques de référence sont les célèbres Shure SM58 pour le chant et Shure SM57 pour les instruments. Le fameux « 57 » est le micro le plus commun que vous pourrez trouver sur un plateau de concert, et sa réputation n’est pas usurpée : il est increvable et sa réponse en fréquence, si elle n’est pas parfaitement linéaire, convient à merveille pour la musique rock. Les ingés-son le connaissent par cœur, car tous ont appris leur métier avec ce modèle devenu classique.

Economisez 5,13 EUR
Shure SM57 - Microphones
1 Commentaires

Pyle PDMIC78 : efficace et abordable

Si le prix du SM57 vous paraît trop élevé, vous pouvez démarrer avec des références plus abordables sans pour autant sacrifier sur les possibilités. Amazon liste à cet effet une « presque copie » du 57 avec le Pyle PDMIC78 qui, à moins de 30 euros, permet de s’équiper même avec un budget serré. Les commentaires et tests vidéo montrent qu’un produit d’entrée de gamme peut s’en tirer avec les honneurs, et le Pyle n’a pas à rougir, si l’on n’est pas trop regardant sur sa fragilité.

Pyle PDMIC78 Microphone dynamique à bobine mobile Noir
7 Commentaires
Pyle PDMIC78 Microphone dynamique à bobine mobile Noir
  • Élément unidirectionnel dynamique - Bobine mobile
  • Structure métallique en alliage de zinc robuste
  • Idéal pour une utilisation sur scène ou en studio
  • Entrée XLR offrant un son de qualité professionnelle
  • Microphone dynamique à bobine mobile élement uni-directionnel.

Audix D6 : le son grave moderne

Pour les instruments qui délivrent plus de fréquences basses comme la grosse caisse ou la contrebasse, les micros à petite capsule montrent leurs limites et seront avantageusement remplacés par des modèles spécialisés dans la restitution du bas du spectre. Mon petit chouchou en terme de micro de grosse caisse est l’Audix D6. Il a su s’imposer avec les années face aux références que sont les modèles Shure, avec un modèle prêt à l’emploi : on le pose, on monte le volume sur la table de mixage et c’est tout ! Le son est génial, pas besoin de passer du temps à régler l’égalisation. Son seul défaut si on devait lui en trouver un, est son prix, encore un peu élevé, mais qui n’est pas tant un problème que ça si on considère le gain de temps procuré par ses qualités sonores « out-of-the-box ».

Audix D6 Microphone dynamique pour Grosse caisse
3 Commentaires
Audix D6 Microphone dynamique pour Grosse caisse
  • Directivité: cardioïde
  • Réponse en fréquence: 30 - 15.000 Hz
  • Impédance: 200 Ohm
  • SPL max: 144 dB
  • Pour grosse caisse et basse électrique

 

Ma sélection de micros statiques (micro de studio)

Ah ! Quelle joie quand on est musicien de réserver quelques jours de studio pour aller enregistrer ses premiers titres ! C’est dans la pénombre de la salle d’enregistrement que j’ai croisé pour la première fois les micros statiques, aux caractéristiques bien différentes des micros de scène que j’avais déjà rencontrés jusque là :

  • Ils ne sont pas conçus pour être pris en main. Regardez comme un micro de studio paraît encombrant et peu pratique à tenir. C’est à cause de leur grande sensibilité : même la plus délicate des préhensions produira un son de frottement. Il vaut mieux laisser ces micros fixés sur leur pied, et de préférence avec leur système de suspension à élastiques si elle est livrée avec.
  • Ils sont ultra-sensibles, capables de capter la plus infime des vibrations sonores. Les habitués des micros dynamiques redécouvrent carrément le son lorsqu’ils branchent un micro statique pour la première fois. Tout est capté, jusqu’au frottement des vêtements, aux bruit de vos pas quand vous bougez, au souffle de votre respiration, jusqu’aux bruits d’estomac !
  • Ils ont besoin de courant électrique pour fonctionner. Il faut alimenter les micros statiques à l’aide de la fameuse alim phantom +48V que l’on peut activer sur les tables de mixage et les interfaces audio. Sans cette option, pas de son ! Pensez à vérifier si votre équipement possède cette fameuse option d’alimentation.
  • Ils sont fragiles. Si le dynamique est un tout-terrain à l’endurance incroyable, le statique est le modèle luxe qui craint les secousses. En particulier, le micro statique craint l’humidité et peut vous punir par une panne en cas d’exposition prolongée à des niveaux hygrométriques trop élevés.

Ces micros capturent le son avec une très large définition. Ils sont si sensibles aux plus faibles nuances que leur utilisation en sonorisation de concert poserait un problème majeur de larsens, en captant immédiatement les haut-parleurs. Dans l’environnement acoustiquement optimisé et le silence d’un studio en revanche, ce genre de micro fait des merveilles et parvient à capturer la performance d’un artiste, jusqu’aux plus infimes détails de son jeu.

Behringer B2-Pro : pour tout enregistrer à petit prix

Le Behringer B2-Pro a été mon premier achat de microphone statique, et j’ai été conquis par ses possibilités. Sa capsule à large membrane en fait un micro idéal pour capturer les fréquences chaleureuses de la voix, mais pas seulement. Son sélecteur de directivités lui permet de choisir la zone de sensibilité, selon qu’on souhaite capturer ce qui se passe dans toute la pièce ou seulement devant lui.

Behringer b2 pro
  • Description du produit: Behringer B-2 Pro
  • Type: Studio
  • Sensibilité du microphone: -36 dB
  • Fréquence du microphone: 20 - 20000 Hz
  • Connectivité: Avec fil

AKG C214 : un classique vintage passe-partout

Un autre modèle très connu à large membrane est l’AKG C214. Plus robuste, plus léger et plus facile à fixer sur des perches, ce micro est parfait pour surplomber une batterie (les fameux « overhead ») ou des percussions. Très à l’aise également avec les guitares acoustiques, c’est un excellent micro à tout faire, et au look délicieusement vintage !

Economisez 143,80 EUR
AKG C214 Microphone de Studio Statique Cardioïde Noir
5 Commentaires
AKG C214 Microphone de Studio Statique Cardioïde Noir
  • Gamme de Fréquences : 20 Hz - 20 kHzDiagramme Polaire : CardioïdeSensibilité: 20 mV/PaImpédance: 200 ΩPression Maxi : 136/156 dB 0,5% DHT (0/-20 dB)Rapport S/B : 81 dB-A
  • Bruit équivalent : 13 dB-A IEC60268-4Atténuateur : 0/-20 dB commutableFiltre : 160 Hz, 6 dB/oct., commutableDimensions : ø 55 x 160 mmPoids : 280 g

Rode NT-5 : petite capsule, grande précision

Les micros statiques peuvent prendre la forme de crayons, comme avec le Rode NT-5. Sous cette forme, le micro se pare d’une petite membrane, très adaptée pour ne pas capter trop de basses fréquences. Encore plus léger, le micro est très à l’aise pour se retrouver perché en hauteur au-dessus des cymbales de la batterie.

Rode NT5 S Microphone Microphone à condensateur + WS 8 Deluxe Protection anti-vent
  • Rode NT5 s microphone microphone à condensateur
  • Dynamic Range > 128 dB
  • Réponse en fréquence 20 Hz à 20 kHz
  • Avec protection contre le vent, clip et étui
  • + RODE WS 8 Deluxe protection anti-vent

Comment positionner un micro pour instrument ?

Si le choix du bon micro a une influence déterminante, il ne faut pas négliger son positionnement par rapport à l’instrument à capturer. La distance, l’angle, le point à cibler sont autant de facteurs à tester pour tirer le meilleur son possible de votre instrument.

Pour la guitare acoustique par exemple, il faut éviter de viser le trou de l’évent avec le microphone. En effet, cette position ferait ressortir un trop-plein de basses fréquences, au détriment des fréquences medium et aiguës qui constituent le charme de cet instrument. Préférez un positionnement du microphone près de la naissance du manche depuis le corps de la guitare, bien centré sur les cordes.

Pour une grosse caisse de batterie, selon l’acoustique et les réglages de l’instrument, positionner le micro à l’intérieur de la grosse caisse sera bénéfique… Ou pas ! Certains ingés-son adorent le positionnement du micro en dehors de la grosse caisse, d’autres juste devant le trou d’évent… Personnellement je n’ai pas de règle pré-déterminée. Lorsque je veux optimiser le placement de mes micros autour de ma batterie, je n’hésite pas à chausser mon casque pour écouter en temps réel l’influence du positionnement de mes micros, et à ajuster jusqu’à décider que le son me plaît. Cela peut prendre du temps, mais gardez à l’esprit qu’une bonne prise de son vous évite de passer du temps à tenter de trouver des solutions lors du mixage.

Parfois c’est en commettant de grossières erreurs qu’on obtient le son qui tue ! Une anecdote me vient à l’esprit pour illustrer parfaitement cela. En lisant les notes de studio d’un album dont je suis fan depuis ma jeunesse, j’ai appris avec amusement que l’ingé-son studio de Dire Straits, au moment de travailler sur le son de guitare du tube à venir « Money For Nothing », était contrarié car pour lui le son de guitare du célèbre riff n’était pas à son goût. Quand soudain, le son de guitare qu’il pouvait entendre dans son casque était, comme par magie, devenu génial ! Il se précipita dans la salle d’à côté où était situé l’ampli guitare et constata que son assistant avait par accident poussé le micro et que ce dernier pointait… par terre ! Par une ahurissante coïcidence, cet emplacement de micro visant cet endroit de la pièce donnait un caractère incroyable au son de guitare. Il n’y a donc pas de recettes toute faites, juste des tentatives, je l’espère pour vous, couronnées de chance !

Rencontre avec les micros du 3e type

Si vous discutez avec un féru de technique du son, il vous dira qu’il existe bien d’autres types de microphones. Micros à lampe, à ruban, de surface, feront partie de son vocabulaire pour bien vous faire comprendre que vous n’avez fait qu’affleurer le sujet. Ce à quoi vous pourrez rétorquer qu’il vaut mieux aller à l’essentiel car l’important, c’est la musique !

A propos de l'auteur

William Lamy

Batteur, compositeur et ingé-son, William est aussi graphiste et designer produit chez Inphonik, éditeur de plug-ins audio.

Un commentaire, une question ?