Piano Numérique CASIO CELVIANO AP-650

Présenté au Salon de la Musique de Francfort de 2013, le Celviano AP-650 connaît toujours autant de succès et ne démérite pas vis-vis-à-vis de son successeur, l’AP-710, récemment sorti en 2019. La technologie spécifique de l’AP-650 a fait ses preuves et ses sonorités sont un vrai plaisir pour les oreilles et le cœur. Voici les élément qui ont retenu mon attention concernant ce piano numérique dont les caractéristiques sonores se rapprochent de celles d’un piano acoustique.

Piano numérique Casio Celvanio AP-650
Couleur Noir
Finition Mat
Touches en bois Non
Ivoire synthétique Oui
Arrangeur Oui
Styles 180
Polyphonies 256
Sons 250
Moyen de stockage USB vers équipement

Un son très proche d’un piano acoustique

Casio a créé ce modèle AP-650 grâce à sa technologie sonore innovante, « AiR » : « Acoustic and Intelligent Resonator ». Le rayonnement spatial du son permet un rendu similaire à celui d’un piano classique, la musique semblant jaillir de l’instrument de façon multidimensionnelle. Casio a souhaité donner un maximum de réalisme aux sonorités de ce modèle.

Le couvercle peut s’ouvrir, permettant aux sons de s’exprimer pleinement vers le pianiste et dans toute la pièce, grâce aux haut-parleurs puissants situés à l’intérieur. Ce « Lid Simulator » donne aux notes les mêmes caractéristiques sonores que celle d’un piano à queue dont vous auriez ouvert le couvercle, entièrement ou à moitié. Cette fonctionnalité a d’ailleurs été reprise avec succès par la suite sur son successeur, le Celviano AP-710.

D’autres technologies avancées

La grande qualité sonore du Celviano AP-650 se trouve également dans les autres trésors dont Casio a équipé ce piano et qui me plaisent, car ils ne manquent pas de nous faire penser aux qualités d’un piano acoustique :

  • Le « Tri-Sensor Scaled Hammer Action Keyboard II » : Casio a installé une mécanique innovante de marteau à trois capteurs. Ceux-ci déterminent avec précision le toucher du pianiste et reproduisent le son en conséquence, comme si le joueur frappait une touche de piano de concert. Cette mesure facilite donc le jeu en termes de puissance et de vitesse.
  • La « Damper Resonance » : ce procédé permet la résonnance typique d’une pédale forte.
  • Le « Key Off Simulator » : selon la vitesse à laquelle vous relâchez la touche, vous obtenez un son qui décroit plus ou moins lentement sur la note que vous venez de jouer, comme sur un piano acoustique.

L’afficheur LCD est central

J’apprécie vraiment la position de l’afficheur LCD au milieu du piano, et non sur le côté. Cet emplacement fatigue moins les yeux et on apprécie par ailleurs le rétro-éclairage de l’écran. L’afficheur est donc très bien placé, étant donné les nombreux menus que l’on peut avoir à sélectionner.

Le piano Celviano AP-650 combiné à d’autres instruments

Place à l’amusement ! Au sérieux aussi, bien sûr, pour l’apprentissage. Car ce piano vous propose de nombreuses sonorités qui vont vous charmer. Vous n’allez pas le regretter, qu’il s’agisse de musique classique ou de styles contemporains. Vous pouvez profiter d’un premier aperçu de ces différents sons grâce à des vidéos explicatives, notamment sur YouTube. Parmi les extraits que j’ai écoutés, j’ai particulièrement apprécié les possibilités suivantes, qui mêlent le piano à d’autres instruments :

  • Le bouton « Latin » : il vous permet de reproduire des sons d’instruments de musique latine. Vous pouvez, par exemple, appuyer sur ce bouton « Latin » puis sélectionner la fonction « Bossa Nova ». Bon à savoir : vous pouvez choisir d’abord sur le bouton « Synchro », puis « Intro », ce qui enregistre l’accord que vous décidez de jouer. Ensuite, le piano vous restitue automatiquement l’accord mémorisé, ce qui vous permet de jouer librement de la main droite : l’accord enregistré vous sert ainsi d’accompagnement et le rendu est vraiment agréable et mélodieux.
  • Le mode « Strings » : ce bouton ajoute des harmoniques optimales pour les cordes. Lorsque vous jouez, tous les sons émis par les touches semblent être ceux d’un orchestre à cordes. De plus, les violons peuvent vous accompagner pendant que vous jouez en sonorité réelle de piano et c’est très agréable. Vous pouvez ainsi obtenir des sons magnifiques en sélectionnant le bouton « Grand Piano » (piano à queue) et ce bouton « Strings » : ne cherchez plus, vous voilà en pleine salle de concert avec les musiciens à côté de vous. Ce mélange simultané des deux sons est très riche et majestueux à mon goût et je l’aime beaucoup.
  • Le mode « Organ » : j’apprécie de pouvoir disposer d’un tel mode sur un piano numérique, l’orgue émettant un son spécifique souvent recherché. Toutefois, je n’ai pas vraiment pu me forger un avis définitif sur ce point, car l’extrait que j’ai écouté était trop court : de prime abord, je dirais que le son m’a semblé un peu trop « artificiel ». Mais, au vu des prouesses dont Casio est capable, je pense qu’il faut aller tester ce mode en magasin pour vous faire une idée définitive du rendu sonore. Testez-le ou demandez au vendeur de vous en faire une démonstration sur un extrait assez long, pour vous laisser le temps de vous imprégner de la vraie résonnance des notes. Surtout, essayez les différentes sonorités de ce mode « Organ », car vous pouvez trouver notamment le sous-mode « Jazz Organ » ; j’ai pu écouter un extrait et j’ai particulièrement aimé le rendu de cette sonorité.

Plusieurs autres boutons existent et les possibilités sont démultipliées. Du pur plaisir, pour des musiques variées ! J’apprécie vraiment ces fonctionnalités. C’est vous qui décidez du son que vous souhaitez entendre et jouer.

L’interprétation à 4 mains avec le mode « duo »

Grâce à cette fonctionnalité (Casio en a aussi doté, par la suite, son Celviano AP-710), vous scindez le clavier en deux parties. Chaque pianiste dispose ainsi « du même clavier » que celui de son partenaire, après avoir appuyé sur le bouton « Split ». Professeur et élève apprécient de se trouver côte à côte pour mieux tirer parti de l’apprentissage.

Je ne peux bien sûr pas exposer toutes les fonctions de ce piano numérique. Je vous présente donc, ci-dessous, les autres éléments qui ont retenu mon attention.

Points positifs Points négatifs
La polyvalence musicale : l’AP-650 propose 250 sonorités (avec superposition et partage) et 180 rythmes. Vous trouverez donc forcément votre bonheur parmi toutes les possibilités qu’offre cet excellent instrument numérique ! La couleur : en effet, seul le noir vous est proposé, même s’il s’agit d’une couleur classique pour un piano numérique. Or, je pense que le blanc constitue une couleur intéressante esthétiquement, pour son look chic.
2 prises « Phones » : pour y connecter deux casques et ainsi avoir le plaisir de jouer en duo en ne dérangeant pas son entourage. Les touches : elles ne sont pas en bois, mais en plastique. Toutefois, la surface est recouverte d’ébène / ivoire de synthèse, ce qui compense visuellement leur aspect.
La fonctionnalité « String Resonance » : vous réglez la réverbération caractéristique d’un piano acoustique (c’est-à-dire la résonnance des cordes). 4 réglages sont possibles (supprimé, légèrement supprimé, réverbération et réverbération forte).

En conclusion, le Casio Celviano AP-650 est un très bon piano numérique qui a fait ses preuves depuis des années. Ses nombreuses sonorités s’offrent à vous pour des heures agréables d’entraînement et de plaisir d’écoute. Place à votre créativité ! Mon coup de cœur concernant cet instrument remarquable reste la technologie « AiR », doublée du « Lid Simulator » : j’apprécie vraiment le son magnifique qui se dégage lors du jeu de partitions classiques car il est très proche de celui d’un piano acoustique à queue.

A propos de l'auteur

Patrice

Guitariste amateur orienté guitare acoustique, je suis aussi le créateur du site de vente en ligne d'instruments de musique La Carte Musique. J'ai aussi composé plusieurs musiques de jeux vidéos à la fin des années 90 et au début des années 2000.

Un commentaire, une question ?