Avis sur le piano Celviano « Grand Hybrid » GP-310 de Casio

Voici un très bel instrument de la firme japonaise : en effet, le GP-310 allie esthétisme et prouesses techniques. Découvrez les nombreuses qualités de ce piano hybride, développé en collaboration avec le célèbre fabricant allemand, C. Bechstein !

Le superbe design du GP-310

Que vous optiez pour la couleur « noir satiné » ou pour le coloris « bois blanc naturel », pas de doute : le GP-310 vous en met plein les yeux ! La finition de ce meuble est magnifique et vous donne tout de suite envie de laisser vagabonder vos doigts sur le clavier. Les touches numériques sont très discrètes. Les trois pédales sont joliment dorées, tout comme le nom de la marque et la petite plaque, à droite, confirmant la patte experte de Bechstein apportée au son de cet instrument de qualité.

Un piano hybride qui tient ses promesses

Sa mécanique de piano acoustique « Natural Grand Hammer Action Keyboard » et son générateur sonore hybride « AiR Grand Sound Source » vous offrent un rendu hyper réaliste, au niveau du toucher et du son. Il s’agit d’un vrai clavier de piano couplé à une reproduction des marteaux et de la mécanique restituant la précision et les sensations attendues sur un piano acoustique à queue. Le GP-310 vous propose une amplification exceptionnelle grâce à ses six haut-parleurs très performants (30 W et 20 W). La génération sonore, d’une polyphonie de 256 voix, reste numérique bien sûr mais restitue très fidèlement, par modélisation, les résonances d’un piano acoustique à queue. Les 88 touches au toucher lourd disposent chacune de trois capteurs. Casio vous offre ainsi le top en termes de technologie : les meilleurs pianos à queue de concert du monde et leurs incroyables nuances sont entre vos mains ! Des sons très complexes et délicats vous sont accessibles sur ce modèle. Casio a fait très fort et prouve, avec le GP-310, que les instruments hybrides constituent vraiment les meilleurs pianos numériques.

Un instrument haut de gamme au budget cohérent

On peut même dire que ce piano hybride GP-310 est moins cher qu’un piano acoustique doté d’un mode silencieux. De plus, vous profitez d’un toucher similaire tout en bénéficiant de toutes les options numériques bien maîtrisées par Casio. Le must : vous le découvrirez en branchant votre casque sur le GP-310. En effet, vous vous téléportez littéralement dans un autre univers et oubliez votre environnement ! Le prix de ce piano hybride est vraiment raisonnable au regard de ses nombreuses fonctionnalités et de la richesse du son. Il n’est pas adapté à tous les budgets mais ne constitue pas non plus la cible de pianistes débutants. Cette gamme d’instruments de haut niveau représente la crème de la crème des pianos numériques.

Des sons de pianos de concert incroyables !

Parmi les 26 sonorités prédéfinies, le GP-310 vous propose trois beaux pianos de concert célèbres : le « Berlin Grand » au son clair, le puissant « Hamburg Grand » et le doux « Vienna Grand ». À vous de faire votre choix dans ces nuances selon le morceau que vous souhaitez interpréter. Quelle que soit la sonorité de piano à queue que vous choisissez, le réalisme est impressionnant, pour un plaisir de jouer inégalé. Vous en voulez encore ? Alors, profitez du simulateur de couvercle ! Ce « Lid Simulator » module le timbre selon la fonction sélectionnée : comme sur un piano acoustique, vous pouvez régler l’effet sonore du couvercle. Le réglage optimal est celui réglé par défaut, mais vous pouvez sélectionner le mode « couvercle fermé », « couvercle ouvert partiellement », « couvercle ouvert complètement » ou même « couvercle complètement retiré ».

Un aperçu du GP-310 ?

Vous souhaitez mieux vous rendre compte de son design et de ses magnifiques sonorités ? Voici une vidéo de Casio vous permettant, d’ores et déjà, de craquer pour cet incroyable instrument :

(Vous pouvez également y apercevoir son grand frère, le GP-510).

D’autres fonctions bien maîtrisées par Casio

Le « Hall Simulator » est, comme son nom l’indique, un simulateur de salle qui reproduit l’acoustique des meilleures salles de concert du monde : parmi les effets possibles, celui d’un club de musique à Manhattan, celui de la salle de concert de l’Opéra de Sydney ou bien encore le « French Cathedral » et le « British Stadium ». De quoi vous faire voyager dans des lieux incroyables à l’acoustique unique ! Le « Concert Play », quant à lui, est un mode qui vous permet d’être accompagné d’un orchestre. Il s’agit de quinze enregistrements en direct d’orchestres réels, que vous pouvez utiliser en association avec votre morceau. Vous pouvez également choisir un accompagnement pré-enregistré sur une clé USB, en branchant tout simplement cette dernière directement sur le piano. Le mode « Split » vous permet de partager votre clavier en deux parties, un indispensable déjà présent sur des modèles de gamme inférieure. Associez ce mode au « Layer » pour superposer deux sonorités et agrémenter votre jeu : ainsi, l’une de vos mains joue du piano pendant que l’autre joue du violon, par exemple. Les modes « Duet » et « Duet Pan », quant à eux, vous permettent de jouer à quatre mains : le clavier est séparé en deux, comme si vous disposiez de deux pianos distincts. En mode « Duet » simple, les sons joués par les deux pianistes sortent des mêmes haut-parleurs. En « Duet Pan », les sons du pianiste de gauche sortent à gauche de l’instrument et ceux du pianiste de droite, à droite du piano, pour un rendu sonore encore plus particulier.

Autres points à noter

Les plus

Les moins

La discrétion du boîtier de commandes numériques, à gauche du clavier : il se fond très bien dans le design du GP-310 et aucune touche de fonction n’est visible à outrance, qu’il s’agisse du piano noir ou bien du blanc. L’écran LCD est lui-même peu voyant et très pratique à la fois, grâce à ses lettres claires sur fond noir.

Son poids : avec ses 78 kg, le GP-310 ne se transporte pas aisément si vous souhaitez le changer de place dans votre appartement. Il n’a rien à voir, sur ce point, avec d’autres pianos numériques de gamme inférieure.

Un superbe son au casque, d’autant que vous pouvez en profiter en duo car vous disposez de deux prises. Un porte-casques vous permet de les reposer lorsque vous souhaitez à nouveau profiter pleinement des haut-parleurs dans la pièce.

La teinte mate du modèle de couleur noire : personnellement, j’aurais préféré la brillance du noir dont Casio a doté le modèle GP-510, le grand frère du GP-310. Cela dit, il s’agit bien sûr d’un inconvénient mineur, au regard des formidables capacités et qualités de ce piano hybride ! Difficile de lui trouver d’autres points faibles…

L’extinction automatique : le GP-310 s’éteint complètement environ 4 heures après votre dernière action sur l’instrument. Très pratique pour réduire votre consommation d’électricité.

La restitution réaliste des bruits naturels de la mécanique d’un piano acoustique : quel plaisir de profiter du « Key Release Simulator » selon la vitesse à laquelle vous relâchez vos touches ! Le bruit des touches pressées et celui des étouffoirs est également très appréciable.

Le GP-310 est donc l’un des meilleurs pianos hybrides du marché et convient parfaitement aux besoins des pianistes confirmés. Son prix est également adapté aux pianistes intermédiaires souhaitant se perfectionner sur un instrument de très haut de gamme. Casio a conçu ici un magnifique piano numérique aux nombreuses possibilités et je vous le recommande fortement, si votre budget vous le permet.

A propos de l'auteur

Patrice

Guitariste amateur orienté guitare acoustique, je suis aussi le créateur du site de vente en ligne d'instruments de musique La Carte Musique. J'ai aussi composé plusieurs musiques de jeux vidéos à la fin des années 90 et au début des années 2000.

2 commentaires

  • Le choix d´un piano numérique est très cornélien.

    Je me permets de vous partager une réflexion quant à la qualité du GP-310 ou 510.
    Premièrement concernant Bechstein.

    Les Pianos Bechstein sont le summum en qualité, les touches et mécanismes de même. En revanche, ils se sont mis au digital avec le système Vario que très récemment. Les premiers prix de ces pianos Vario sont 15.000 euros, soit le prix de la gamme médiane des silents acoustiques de Yamaha. (Vaut-il mieux avoir un Bechstein Vario d´entrée de gamme qu´un Yamaha silent moyen/top, est une question qui, je pense, ne se pose pas…).

    Pour se mettre au digital, Bechstein a dû chercher l´excellence qui doit aller avec son nom. Tout comme pour la partie acoustique, on ne s´improvise pas du jour au lendemain excellent sur la partie digitale/électronique. Il faut savoir capter les sons, les nuances etc… puis les travailler. De plus, si on regarde un peu la société Bechstein, le nombre de travailleurs est faible, donc Bechstein n´a pas les moyens humains pour se lancer dans cette aventure.
    Bechstein et Casio ont travaillé ensemble sur ce volet. Cela devrait signifier que Casio a une compétence reconnue par Bechstein (ou que Bechstein n´avait pas d´autres choix… Yamaha et Kawai étant déjà les deux- il ne restait plus que Casio, Roland et Korg – donc soit Roland et Korg n´étaient pas intéressés, soit ils n´ont pas le niveau selon les critères de Bechstein).

    Je pense que les prises de sons du Vario et des GP sont les mêmes (pour le piano à queue Bechstein), le traitement des sons doit être très similaire et la concordance sons/touches aussi.
    Si vous jouez du Bechstein Vario au casque ou du gp au casque, vous devez être au même niveau. (Je parle du rendu sonore).

    Le fait que le site web de Bechstein ne fait pas mention de la collaboration de Bechstein avec Casio pour la prise de son, me fait penser que le commanditaire de la collaboration a été Bechstein. Et Casio a dû négocier de pouvoir, lui, faire mention de cette collaboration.

    En revanche, au niveau du clavier il n’est nullement fait mention que Bechstein a participé à la création du clavier Casio. Il y a eu certainement des échanges entre les 2 sociétés mais pas à un niveau qui puisse permettre à Casio de dire que le clavier a été fait en collaboration avec Bechstein. D´ailleurs, le site internet Casio fait mention que, pour le son « Grand Berlin », Bechstein et Casio ont travaillé ensemble. Alors que pour le système clavier, il n´y a aucune mention de telle collaboration.
    Cependant, je pense que Bechstein a dû mettre un niveau de qualité des touches assez haut afin de pouvoir permettre à Casio de coller la plaque Bechstein, sinon cette plaque porterait l´indication que la collaboration ne porte que sur le son. Ce qui reste quand même une garantie.

    Le fait que certains professeurs de musique (Grahamm Fitch par exemple) travaillent avec des gp pour enseigner me conforte dans cette idée.

    Dans un poste précèdent, je parlais de mon possible choix d´un Yamaha CSP-170 pour apprendre et nous suivre, ma famille et moi, à jouer du piano (ma femme a quand même un certain niveau). Et là, je dois avouer, après toutes ces réflexions, que je suis plutôt enclin à acheter un Gp-310 de Casio qui est aussi cher que le Yamaha CSP-170.

    Qu´en pensez-vous ?

    • C’est une très bonne réfléxion. Il faudrait avoir la chance d’avoir un piano Bechstein pour le démonter et regarder les circuits électroniques, vous avez peut être raison, il s’agit peut être de composants casio. (d’autant que de VaRio à CaSio.. seules 2 lettres changent.. fruit du hazard ? ). Je ne suis malheureusement pas en mesure de vous répondre avec précision. Cependant n’oubliez pas que si vous achetez en ligne, la loi hamon s’impose, vous avez toujours 14 jours pour renvoyer l’instrument … si celui ci ne vous plait pas… Le niveau de piano que vous cherchez n’est pas accessibles à toutes les bourses malheureusement et pour vraiment bien choisir, il faut tester en vrai pour se faire une idée en fonction de son répertoire.
      D’autant qu’il s’agit d’un sacré investissement… on n’a pas trop le droit à l’erreur.

Un commentaire, une question ?