Ces violonistes qui ont marqués l’histoire

Des milliers de violonistes ont marqué l’histoire par leur fougue et leur talent. Comme il est impossible d’en établir la liste complète, 6 icônes de leurs époques respectives sont présentés ci-après.

Nicolo Paganini, né en 1782 et mort en 1840

Nicolo Paganini fut l’un des violonistes les plus connus de son temps. Bien qu’il fût un violoniste de génie, Nicolo Paganini avait l’habitude de vivre dans l’excès. À un moment de sa vie, il dut mettre en gage son violon et en demander un autre à un commerçant français afin de respecter un engagement. Ce violon ne fut autre que le célèbre II Canonne, l’illustre création de Guarneri Del Gesu. Entre les mains de Nicolo Paganini, ce violon est devenu un véritable trésor.
Nicolo Paganini a révolutionné la façon de jouer du violon. En effet, le monde lui doit de formidables innovations techniques, notamment dans ses compositions et ses interprétations. Afin de lui rendre hommage, de nombreux biopics ont été consacrés à ce violoniste de renom.

Pablo de Sarasate, né en 1844 et mort en 1908

Pablo de Sarasate était sans doute le violoniste le plus dévoué à son art de sa génération. Pablo de Sarasate ressentait toujours le besoin de se surpasser dans ses compositions et ses créations. D’ailleurs, cela s’est ressenti dans son œuvre légendaire qu’il a baptisée Zigeunerweisen. C’est ainsi qu’il s’est bâti sa renommée parmi les autres violonistes et compositeurs. Camille Saint-Saëns et Eduardo Lalo, deux monuments de la musique classique, lui ont dédié leurs compositions les plus connues, à savoir Introduction et Rondo Capriccioso et La Symphonie Espagnole.

Fritz Kreisler, né en 1875 et mort en 1962

Fritz Kreisler n’était pas seulement un simple prodige du violon. Il était une véritable légende dans cet art. On raconte qu’étant à peine âgé de trois ans, il savait déjà lire des partitions de musique. À 7 ans, il a été admis au Conservatoire de Vienne, ce qui faisait de lui le plus jeune élève à y avoir été admis. Dès 14 ans, Fritz Kreisler effectue sa première tournée aux États-Unis en compagnie d’un célèbre pianiste. À son retour en Europe, il s’est mis à étudier l’art et la médecine. À l’aube de la Deuxième Guerre mondiale, Fritz Kreisler a pris la nationalité française, puis américaine.

Jascha Heifetz, né en 1901 et mort en 1987

Bien qu’il fût maintes fois critiqué pour son manque d’expressivité corporelle et faciale, Jascha Heifetz fut un prodigieux violoniste. Cet artiste de renom s’est distingué de ses pairs et de ses prédécesseurs par sa recherche constante de la perfection. D’ailleurs, il l’a toujours démontré que cours de ses interprétations. Certes, sur scène il était inexpressif, mais cela lui importait peu. Il disait toujours que la démonstration graphique n’avait pas sa place dans la musique. Jascha Heifetz n’était pas vaniteux, et beaucoup de personnes lui ont a voulu pour ça.
Jascha Heifetz était admiré par des célébrités à travers le monde. Après avoir entendu l’une de ses compositions pour la première fois, le génie du violon, Fritz Kreisler s’est levé en s’exclamant : « Nous pouvons saisir nos violons et les casser sur nos genoux ».

Yehudi Menuhin, né en 1916 et mort en 1999

Yehudi Menuhin était avant tout un éducateur. Il était tout le temps en contact avec des jeunes. C’est pour inspirer les gens avec qui il était en contact que Yehudi Menuhin n’a jamais cessé de parfaire sa façon de jouer du violon. Il est l’un des rares violonistes à avoir marqué plusieurs générations de musiciens de premier ordre.
Yehudi Menuhin était un peu différent de Jascha Heifetz. En effet, Yehudi Menuhin jouait avec passion. Ses interprétations étaient toujours très intenses. Yehudi Menuhin a donné des représentations jusqu’à ce que son âge le lui en a empêché. Il est alors tourné vers la direction d’orchestre.
Yehudi Menuhin a joué sur des instruments de légende. Il inclut l’une des créations de Guarneri Del Gesu dans sa liste de violons favoris. On raconte même qu’il avait cédé le « Soil » d’Antonio Stradivari à Itzhak Perlman.

Didier Lockwood, né en 1956 et décédé en 2018

Didier Lockwood est un violoniste de jazz, compositeur et interprète. Depuis tout jeune, Didier Lockwood avait la fibre musicale, comme tous les fils de musiciens d’ailleurs. En 1972, il fut vainqueur du pris du conservatoire de Calais ainsi que de la musique contemporaine de la SACEM. À la veille de sa mort, Didier Lockwood a enflammé son public avec ses interprétations magiques.

Itzhak Perlman, né en 1945

Itzhak Perlman est considéré par beaucoup comme l’un des plus grands violonistes de ce siècle et du siècle dernier. Malgré la maladie qui l’oblige à jouer dans une position assise, ce violoniste a toujours su émouvoir son public avec ses compositions et ses interprétations. Il est également l’un des rares artistes handicapés à avoir parcouru le monde pour donner des représentations. Entre autres, il a joué aux États-Unis, en Pologne, en Inde et en Chine.

A propos de l'auteur

Patrice

Guitariste amateur orienté guitare acoustique, je suis aussi le créateur du site de vente en ligne d'instruments de musique La Carte Musique. J'ai aussi composé plusieurs musiques de jeux vidéos à la fin des années 90 et au début des années 2000.

Un commentaire, une question ?